Vous êtes ici : Accueil > Du côté de la France > Anchoïade et brise de mer
Publié : 1er mai 2008

Anchoïade et brise de mer

Anchoïade et brise de mer
Ou quand les Sud ‘s’ Ouest et Est se rencontrent.

La GARDE ! Est de Toulon, dimanche 27 avril, il est 9h et des brouettes, sur le terrain de l’AGAMAERO Association Gardéenne d’aéro modélisme, le Soleil la piste les copains les planeurs réveillés tôt le matin se font chauffer les ailes au soleil, les remorqueurs sont pleins de carburant, un moteur tourne au ralenti comme attendant le signal du départ ! Mais, dans une chorale aux voix si douces il faut un chef ben se sera une chef, Jean le seigneur local, a demandé à Dame Mireille de venir calmer les broncos ! Le porte voix en mains elle pose les points sur les I les barres au T .une chef quoi !
Le ciel est pur et sans nuage bleu comme la mer qui est là à 5 km nous sommes dans une queue de Mistral et la brise de mer va décider de la journée.

Tout est en place que la fête commence !

Premier galop une vitesse et ça part vite très vite c’est Julien qui signe pour un 32.8 Olivier le suit à 33.2 et stephane est à 33.7 puis Michel, Gérard, Daniel, Sylvain, Billy, Brigitte, tous dans un mouchoir de poche
On est dans la réalité des choses, il y a quand même un sacré plateau de champions, tous ayant figurés sinon dans les premières places, mais à des classements plus que respectables.
Le soleil qui darde ses rayons nous chauffe et rapidement chapeaux et lunettes fumés remplacent les gilets.

Deuxième épreuve ; une durée sera moins évidente mais la brise de mer s’est levée et si ce n’est pas facile pour les premiers partis les groupes suivants font de très beaux 8.00 mn pour Julien et Yvon, 7.59 pour Daniel, Olivier et Stephane, puis 7.58 pour Brigitte, Alain. Des temps supérieurs aussi 8.01 Sylvain,8.02 Gérard 8.03 Jean, nous avons même un 8.15 Thierry le nouveau f3iste !!

En bref vous voyez bien que ça roule fort comme sur le plan en fait.
Mireille « la chef » renvoie une durée les conditions météo n’évoluent que lentement, Julien, Michel, signent pour 8.00 derrière arrivent Jean 7.59, Billy et Ollivier 7.56, Daniel 7.55 Thierry 7.04, Brigitte et Gérard sont à 5.00 les autres sont moins bien lotis.

Mais il est Pastis moins 2 mn et nous nous retrouvons tous sous la tonnelle du club house, apéritifs et anchoïade préparé par l’organisation Jean, c’est bon non c’est fameux, mais oubliez d’embrasser qui vous
voulez jusqu’à la fin du bal, tous le monde trouve place autour de la table et j’en profite à la pique assiette pour goûter l’excellent repas de Mireille, c’est pas la chef pour rien Merci encore Mi !!

On rit, on s’interpelle, c’est la fête des gens de bien (Parole de Carmen
l’opéra)
Le soleil darde toujours ses rayons l’air sent bon le marin et le marin sent ! Bon ça va oui !!

Ça repart pour une vitesse, 30.00 pour Julien après c’est 32.5 pour Olivier, puis 33.2 pour Michel, 33.5 sylvain, 33.8 Daniel, après l’on passe à 34.2 Brigitte.

Au cours de cette manche, Billy perd le contrôle de son planeur sur brouillage, les gars du club trouvent un modéliste auto sur la même fréquence à moins de 200m, peut être pas au courant mais sur une fréquence aéro, pourquoi un commerçant vend des émetteurs en bande Aéro modélisme ? Comment faire ? La famille F3i se resserre et la solidarité joue, un mulet est prêté à Billy et on lui propose une paire d’aile pour le championnat de France.

Troisième vitesse : Julien décidément très fort signe un 31.5 Olivier 33.9, Daniel est à 34.3, 35.8 pour Gérard
Billy avec un planeur qu’il ne connaît pas nous fait le seul plan de la compétition.

Dernière durée : la brise de mer forci et la composante à l’atterrissage est trois- quarts arrière ce qui va poser des problèmes à certains, plus court plus long ils sont huit à rater la cible dont Julien qui efface l’extrémité de la cible de quelques mètres mais signe pour le troisième 8.00 de son concours il est le seul à faire ce chrono sur cette manche Gérard lui signera pour 7.57, Brigitte 7.53
.54 Stéphane, .48 Daniel, .00 pour Yvon.

C’est fini les joueurs rangent les quilles les organisateurs soufflent le calme est revenu, nul planeur n’a survolé les jardins familiaux interdits de survol comme si ce n’est pas bon pour les poireaux, hi hi hi !

Le chef d’orchestre Jean nous gratifie d’un discourt court et bien posé, remercie l’équipe du club qui a œuvré avec sourire et gentillesse, les remorqueurs, la chef de piste comme il se doit, le président du club, et l’ensemble des participants, le président nous a invité à revenir et nous le ferrons,
LA GARDE ; c’est une bonne adresse !

Classement du concours de la Garde

1 er Julien GOURDET 5971.66 points 100%

2ème Olivier CHENOZ 5801.85 97.2%

3ème Daniel GOURDET 5666.83 94.9%

4ème Brigitte GOURDET 5581.96 93.5%

5ème Sylvain COULOMB 5387.30 90.2 %

6èmè Michel GEERTS 5330.42 89.3%

7èmè Stéphane GRAS 5293.02 88.6%

8ème Gérard BELAMAN 5232.43 87.6%

9ème Alain LAFOREST 4854.67 81.3%

10ème Jean CHENOZ 4807.23 80.5%

11ème Yvon KREBS 4640.52 77.7%

12ème Thierry ZINK 4321.71 72.4%¨

13ème Billy CORONAS 4126.09 69.1%

14ème Jean-Louis ARMAND 3729.19 62.4%

15ème  ? LAURENT n’a pas concourus.

Meilleure vitesse Julien GOURDET pour 30.00

Jean-Claude Vallée du Jabron 1er mai